38916122_10156636849143777_8303677886464

La traversée des Monts Groulx 

Le sentier 

La traversée des Monts Groulx, c'est une aventure un peu mythique pour nous. On dit beaucoup de choses des Groulx, que c'est loin, que c'est difficile, mais que c'est beau, très beau. 

 

Et c'est vrai. On est au nord du 51e parallèle sur la route des barrages et de Fermont quand on débute ce parcours non balisé de plus de 45 kilomètres. 

 

Le massif est singulier parce qu'il nous transporte de la forêt boréale à la toundra arctique. Sur les plateaux du massif, les épinettes disparaissent pour laisser place à un tapis spongieux de mousses, de lichens, de thé des bois et de graines rouges. L'horizon s'ouvre et surgissent le Réservoir Manicouagan, les lacs et les autres sommets de l'arrière-pays.

 

C'est une incursion au Nord. 

 

On ne peut pas s'improviser randonneur quand on veut traverser les Groulx. Il faut être en bonne condition physique, se préparer adéquatement, prévoir les intempéries, se munir de cartes, de boussole, de GPS.

Difficulté

Le sentier est un aller d'environ 45 à 50 kilomètres. Habituellement, les randonneurs font le parcours en 3 à 5 jours. Un des principaux intérêts de l'aventure est l'absence de sentier sur les plateaux. Deux sections balisées au Nord et au Sud permettent l'accès aux plateaux des monts Groulx. Ce sont les seuls sentiers de la randonnée. 

 

Le dénivelé de la traversée est important. Les sommets des monts Groulx culminent à plus de 1000 mètres. Les journées consacrées à la montée et à la descente du massif sont éprouvantes.

  

Sur les plateaux, le sentier se dérobe. Il faut donc avoir de bonnes aptitudes de navigation, savoir utiliser cartes et boussoles et s'équiper d'un GPS. Puisque le sentier se trouve en zone éloignée, il faut également apporter ou louer un téléphone satellite ou un SPOT en cas d'incident. Il est dangereux de s'y aventurer sans une excellente préparation.

 

Le parcours est très humide. De notre côté, on a renoncé rapidement à avoir les pieds au sec dans nos bottes de randonnée. La météo y est très changeante, il faut s'y faire. On dit souvent des Groulx qu'on peut y vivre 4 saisons dans la même journée. 

 

L'un des plus gros défis si vous vous décidez à faire la traversée l'été, consiste à affronter les légions de mouches. Elles sont démentes. Pour les plus sensibles - et nous en sommes - misez sur les périodes autour de la St-Jean et à partir de la Fête du Travail.

45 à 50 km aller
Expert et non balisé
3 à 5 jours
Entre Baie-Comeau et Fermont

Accès

Les deux accès estivaux de la traversée des Monts-Groulx-Uapishka sont situés le long de la route 389, au kilomètres 335 et 365.

 

L'accès Sud, au km 335, est celui du sentier Provencher. À proximité du point de départ, vous remarquerez certains des nombreux aménagements créés lors des corvées annuelles des bénévoles de l'association des Amis des Monts-Groulx. Peu à peu, aux abords du Massif Provencher, le sentier laisse place à des cairns, et vous devrez définir votre propre route.

 

L'accès Nord, au km 365, est l'accès vers le Mont-Jauffret. Il est relativement similaire à celui de l'accès Sud. Avec un fort dénivelé, il serpente à travers la végétation pour vous conduire sur les plateaux des Monts-Groulx.

 

Chaque traversée est différente. De nombreux sommets et lacs jalonnent le parcours. Selon vos intérêts, il vous sera possible de définir votre itinéraire en suivant la forme en croissant des hauts plateaux dénudés des Groulx.

Saison: parcours variables selon le moment de l'année

Tarif: gratuit

Cliquez sur les divers éléments de la carte pour en savoir plus

Itinéraire recommandé

traits_violet2.jpg
traits_bleu_hiver2.jpg

Itinéraire hivernal

Aperçu du sentier

Poursuivez l'exploration!

Caniapiscau

Sentiers du Mont Harfang

Caniapiscau

Mont Daviault